Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bonjour,
j'ai le plaisir de partager avec vous mes notes prises lors de la conférence passionnante à laquelle j'ai assisté. Cette conférence s'est déroulée dans le cadre de mes activités au sein du SYCFI, le Syndicat des Consultants Formateurs

PAR QUI :

http://www.odysseemotion.com/odyssee_motion/images/gilles_corcos.jpghttp://www.editions-eyrolles.com/Scan/MiniScan/9782212546262.gif
La conférence fut animée par Gilles CORCOS, auteur de «Développez vos compétences émotionnelles » 220 pages – 23 €, un guide pour transformer ses émotions en compétences ! Formidables moteurs pour l’action, les émotions ne doivent ni nous être étrangères ni nous déborder. Gilles CORCOS, consultant en intelligence émotionnelle depuis 10 ans, témoigne dans son ouvrage de son expérience pionnière. Il y aborde les émotions comme des compétences qui peuvent nous guider et permettre aux professionnels de révéler leurs talents, développer leur créativité et orienter leurs motivations.

 


PRESENTATION DES CONCEPTS
Comment peut on allier l’intelligence cognitive (connaissances, compétences) et l’intelligence émotionnelle ? Comment allons-nous accueillir nos deux formes d’intelligence ? Ce n’est pas dans l’exclusion que l’on peut progresser, c’est dans l’intégration. Partons de ce qui nous relie pour accepter nos différences. Chaque personnalité a un sens, remplit une mission. Etat d’ouverture, la curiosité fait que l’on est soit même.


DEFINITION
L'Intelligence émotionnelle c’est travailler ses différentes personnalités en soi.
- « Propriété hologrammique » : chaque point lumineux d’un hologramme contient toute l’image
- Chaque cellule contient toute l’information d’un individu. Une cellule qui se relie à une autre cellule fait que l’on existe.
- Chaque personnalité s’exprime par une émotion : l’une exprime de la colère, l’autre de la peur. Il y a une logique. Ouverture d’esprit = plus de sérénité = efficacité.

 

intelligence émotionnelle

 

 

NOTION D'EFFICACITE
Si je suis en élasticité à mon propre environnement interne, je suis plus efficace.
Si difficultés => tension (= résistance). Cf. Se blesser en faisant du sport. Tension cognitive et/ou émotionnelle.

Emotion = tension
Emotion n’est pas négative en soit, il s’agit
• d’une appréciation cognitive.
• d’un système de protection
Problème : le jugement n’est pas un facteur d’efficacité

Manifestation de l’émotion, quelle relation j’entretiens avec mon émotion, cad l’une de mes personnalités ?

Objectif : identifier qui on est
Nous ne sommes pas nos personnalités.
Personnalité = notre histoire.
Pas toujours adapté à notre environnement - cf. la vie, la société est en mouvement.

Personnalité : fabriqué au fil du temps, enregistré dans nos cellules.

Rejet : rejet d’une caractéristique mais pas de soi, de son individu. Mais on n’est pas une caractéristique.

Si « crise » c’est parce que l’on accepte

 

http://2.bp.blogspot.com/-moxJdxU6RlA/TelehzI8wQI/AAAAAAAAAiY/oTiET8alcNg/s1600/facial_expressions.jpg

 

DEMARCHE
- Je veux que l’on me voit tel que je suis (individu) et non pas tel que je parais (personnalité = masque). Cela implique que l’on se connait bien soi-même.
- Partir de ce qui nous relie, qui existe, pour aller vers ce qui nous sépare, qui existe tout autant.

Chaque outil a une utilité, chaque personnalité (forme d’intelligence) a une utilité.

 

La liberté ne peut s’exprimer que si je suis conscient, donc conscient de mes émotions.

Quid de l’inconscient ?


Kierkegaard : « le paradoxe de la pensée est de vouloir penser ce qu’elle ne peut penser ».


La pensée s’exprime dans un espace-temps
L’émotion abolit l’espace et le temps : un stimulus fait exploser les barrières (on est plus dans la réflexion donc de maîtrise de soi diminue).

L’émotion s’exprime fortement lorsqu’elle n’est pas entendue. Si on est en empathie, en écoute, l’émotion peut s’exprimer sans outrance.

Etre en accord avec soi => adaptabilité à l’environnement => efficacité.
• Potentiel => dans l’être
• Efficacité =>dans le faire

DOMINER SES EMOTIONS ?
Faut-il dominer ses émotions ?
• Emotion = un message, dominer c’est nier le message.

MIEUX MAITRISER
Intelligence émotionnelle n’est pas souvent sollicitée, entrainée, d’où un niveau de maîtrise faible.
Toutefois, elle peut se développer par la pratique. Maîtriser nos émotions ne signifie pas de les bloquer, les fuir. Il faut les reconnaître car l’authenticité vis à vis de soi et des autres est la meilleure réponse à la réalisation de soi.

L’émotion se vit, ne s’explique pas. Il faut donc faire le deuil de sa capacité (intelligence cognitive) à expliquer l’émotion.

 

http://www.intelligence-emotionnelle.fr/blog/wp-content/uploads/2010/10/QE-QI.jpg

Emotion vs ressenti
Questionnement cognitif. L’expérience est indescriptible, ainsi demander à notre intelligence cognitive de faire une pause pour que son intelligence émotionnelle puisse s’exprimer.


"La carte et le territoire"


Concepts qui limitent, un artefact, qui vient compenser une richesse d’expérience qui est incommensurable.

INTELLIGENCE EMOTIONNELLE ET METIER DE CONSULTANT FORMATEUR
- Favoriser son dialogue interne entre ses sous-personnalités
- Travailler sur soi au préalable

Remarque : il s'agit en fait d'un processus naturel


Chez un bénéficiaire que l'on accompagne, un signe intéressant :
- si le processus n’est pas finalisé, cela reste cognitif,
- s’il y a oubli c’est que l’on est dans la vie, donc que le processus est achevé.

EXERCICE PRATIQUE : Coach / client
« pour toi qu’est-ce qu’une émotion ? »
Coach : aucune réaction verbale, cad ni question ni remarque. Pas de signaux d’écoute porteurs de sens non plus.

Ecoute / empathie
Position d’excellence (cf. PNL)

------------------


CONCLUSION DE CETTE CONFERENCE
Est-ce moi qui m’exprime où l’une de mes personnalités qui s’exprime ? Si émotion, c’est vraisemblablement l’une de mes personnalités qui s’exprime.

Vision en trois temps, systémique.
Je peux me vivre dans ma pluralité, avec mes personnalités, tout en vivant ma relation à l’autre, en même temps. Ce que je ressens, ce qu’il ressent, ce que je ressens de ce qu’il ressent.

Moi – l’autre – l’ensemble

« Qu’est ce qui se vit », dans le présent. (Présent = le temps du coach, du formateur).
Qu’est-ce que mon émotion met en résonance, pourquoi ?
La performance n’est pas cognitive, donc lâcher ce concept permet d’être plus efficace.
Accueillir nos différentes personnalités
On se pose des questions, et on cherche à trouver les réponses, donc on réfléchit. Alors qu’il faut savoir vivre, expérimenter.

N'hésitez pas à réagir, compléter ou vous offusquer ! Du conflit nait l'intelligence ... collective cette fois !


Chaleureusement,
Vincent (aidé avec beaucoup de gentillesse par Annie CHAUVEAU)

 

-----

 

Vous pouvez aussi visionner la conférence de G CORCOS au CNAM, lors de la remise des diplômes en 2011

 

Tag(s) : #Intelligence Collective