Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Extrait du support de la formation consultant en bilan de compétences dans la fonction publique territoriale.

La confiance en soi, gage de réussite

Pierre-Henri FRANÇOIS
Maître de Conférences au Département de Psychologie de l’Université de Poitiers

André E. BOTTEMAN
Directeur adjoint de la revue Carriérologie

Résumé – Source : http://www.carrierologie.uqam.ca/volume08_3-4/13_francois/13_francois.html

La confiance en ses capacités à accomplir avec succès une tâche ou sentiment d’efficacité peut être rehaussée par le bilan de compétences. D’après Bandura, c’est surtout la réussite des conduites qui permet d’obtenir cet effet. D’après les conceptions de Rogers, il convient aussi que le bénéficiaire s’aperçoive que cette confiance est reflétée positivement par le conseiller, que l’attitude de ce dernier permette la construction ou l’amorce d’un parcours professionnel par le bénéficiaire. Le choix professionnel est encouragé non seulement parce que le métier intéresse le consultant, mais aussi parce que l’environnement témoigne accueil et empathie face à ce choix. Bandura et Rogers apportent ainsi des points de repères contrastés, mais qu’il est salutaire pour le conseiller bilan de rendre complémentaires dans ses pratiques. Le bilan de compétences est alors conçu comme une rencontre de deux personnes, ce qui est un gage de sa réussite.

Contenu de l’article

Introduction
Aspects fondamentaux de la théorie sociale cognitive pour le bilan
Aspects appliqués des conceptions de Bandura pour le bilan
Questions à propos du modèle de l’auto-efficacité
Conclusion

Au sein de SOI Conseil et Formation, et dans la formation dispensée, nous avons une philosophie, une éthique de la relation consultant / bénéficiaire.

Le rôle du consultant

La force de l’approche de Carl Rogers réside dans son orientation plus affective qu'intellectuelle. Le consultant ne peut savoir ce qui est véritablement judicieux pour son client.

L’accompagnant doit créer et maintenir tout du long du bilan un climat sécurisant, propre à une expression libre. Le consultant doit accompagner le bénéficiaire vers son autonomie.

Cela se produit par un soin particulier apporté au relationnel, basé sur trois attitudes :

  • la compréhension empathique
  • la congruence (ou l'accord avec soi-même)
  • l'acceptation positive inconditionnelle de l'autre.

Pour aller plus loin : Le développement de la personne de Carl Rogers - Fiche de lecture

Plus d’informations :